Cinquante nuances plus sombres : les moments les plus fendards du trailer !

Attention mesdames et messieurs, couples mariés, jeunes demoiselles et damoiseaux en fleurs : la saga des Cinquante nuances signera son grand retour dans les salles obscures à la prochaine Saint-Valentin. Un nouveau trailer a été publié cette semaine et agite déjà la toile : « Très chaud » pour Public, « Plus sombre, torturé… et torride » pour PurePeople… les réactions sur ce second volet adapté de la trilogie littéraire de E.L James, vendue à plus de 125 millions d’exemplaires à travers le monde, sont unanimes ! Qu’est-ce que l’on avait hâte de retrouver Jamie Dornan et Dakota Johnson dans les plus beaux rôles de leur vie…

1. Dakota Johnson balance la plus belle punchline de l’année !


Souvenez-vous (ou pas, si vous n’en avez pas envie, on comprendra) : à la fin de Cinquante nuances de Grey, le pauvre Christian était largué telle une chaussette sale abandonnée au fond du panier à linge. Anastasia, sa bien-aimée, fuyait ses jeux coquins et sa petite claque fatidique, avant de laisser les portes de l’ascenseur se refermer sur sa moue boudeuse. Christian n’est pas prêt à lâcher l’affaire et invite la gente dame à dîner. Anastasia devient alors reine de la punchline : tremble, Christian !


2. On n’a pas envie de vous recommander la mousse au chocolat du patron…


Ça y est, les bougres sont de retour au resto… et ils ne perdent pas de temps pour recommencer leurs cochoncetés. Vu ce qui se passe, on a peur pour la suite du repas, et on ne vous recommande pas vraiment la mousse au chocolat du patron.

3. Dakota/Anastasia SE MORD ENCORE LES LÈVRES !!!

Chouette, Anastasia est repartie pour mordiller ses lèvres une bonne cinquantaine de fois pendant le film. Pourquoi ? Il faut bien respecter le livre, voyons. C’est l’action sexy et sensuelle par expérience. Espérons que cette fois, elle ne mâchouillera pas avec fougue un crayon à papier Grey Enterprises. Plus explicite, tu meurs.

4. On ne préfère pas savoir ce que Jamie et Dakota font dans l’ascenseur…

L’ascenseur, presque un personnage secondaire du premier volet, fait enfin son grand retour pour accomplir tous les fantasmes auxquels vous n’avez encore jamais pensé !


5. Quand Christian Grey étale encore sa richesse de lâche 


Dans Cinquante nuances de Grey, Christian étalait déjà sa richesse avec son planeur et sa grosse voiture. Le bellâtre a bien plus d’un tour sans son sac et dévoile son gros voilier ! Entre son immense gratte-ciel et son gros mat, difficile de ne pas comprendre son message dissimulé…

6. Quand c’est l’instant muscu 


Parce que Christian est le plus beau mec du monde, et qui plus est irrésistible, il fait forcément de la muscu le dimanche matin, pendant que sa copine le regarde discrètement à la porte.

7. Quand un mec te parle de respecter les femmes mais qu’il te mate le cul une fois le dos tourné


Dans ce second volet, il fallait bien un nouveau rival à Christian. Bon, le souci, c’est qu’on ne connaît toujours pas son nom, mais au moins, il s’engage à respecter Anastasia… avant de la reluquer comme si de rien n’était. Plus loin, le bonhomme se permet même de plaquer la jeune femme contre une porte. Quid du consentement chez E.L. James ? Peu importe, la domination, c’est sexy. Un petit rappel en cas de harcèlement s’impose.


8. Quand tu vois la gueule de Kim Basinger


Ouais, ça fait mal la chirurgie.

9. Quand un hélico sauvage apparaît 


Michael Bay n’a qu’à bien se tenir : il y aura enfin un peu d’action dans ce Cinquante nuances plus sombres ! Si en plus, Grey risque sa vie pour sa bien-aimée…

10.Quand l’histoire du fantôme de l’ex n’est pas une légende urbaine…


On vous a déjà raconté l’histoire de cet(te) ex ultra gênant(e) qui vient stalker un couple, tel un fantôme ? Cette fois, c’est réel. On ne sait pas si le plus flippant est que ce soit le cas, ou que E.L. James ait pensé à l’un des clichés les plus ultimes des relations amoureuses.

Ce que l’on ne vous dit pas

À la fin du trailer, aucune information sur l’équipe technique du film. Il vaudrait mieux ne pas dire que James Foley, réalisateur attitré des deux derniers volets (après Sam Taylor-Wood), a travaillé sur douze épisodes de House of Cards et sur Twin Peaks. Sacrée promotion ! Enfin, penchons nous un peu du côté du scénario… Foley partage la plume avec Niall Léonard, qui n’est autre que le mari de E.L. James, créatrice de la saga ! Vexée par l’adaptation de Sam Taylor-Wood, qui selon elle édulcorait trop son roman, l’auteure s’est assurée d’un contrôle supplémentaire sur les deux autres volets. De quoi rendre honneur à ses talents proches du Goncourt. Vivement février !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s