Lettre à Bob Dylan

Cher Bob Dylan,

Toutes nos félicitations, tu es maintenant le 113ème lauréat du prix Nobel de Littérature.

Mais quel dommage que tu n’ailles pas chercher cette récompense ultime à Stockholm, le 10 décembre, que l’Académie t’a fièrement décerné. Tu es parait-il, bien trop occupé pour te déplacer, tu as « d’autres engagements » comme tu l’as souligné. Alors oui, ce titre a suscité une énorme polémique.

Certains, criant au scandale, ont aboyé que ta musique n’était pas digne d’être récompensée par un prix aussi prestigieux. D’autres encore, hurlent que d’ambitieux écrivains, en quête de reconnaissance, se voient une fois de plus délaissés, par ta faute.

Pourtant, nous t’attendions, très impatients. Toi, la légende, digne d’un Prix Nobel, nous livrant un discours chargé d’émotion, peut-être même en chanson. Tu aurais commencé par remercier tes fans, nombreux, depuis toutes ces années même si tu te cantonnes à des reprises depuis 2012. Enfin, vu leur grand âge, pas sûr qu’ils entendent encore le son de ta voix sans l’aide d’un appareil auditif…

source

Mais passons. La cérémonie aurait été grandiose pour toi, un banquet à la table du Roi de Suède. Bob Dylan, le musicien, aux côtés du Nobel de la Paix, le président colombien Juan Manuel Santos et du Nobel de Médecine, le chercheur Yoshinori Ohsumi. Sous les salves d’applaudissements, la foule serait là, émue, reconnaissante et admirative de vous, les génies, et de vos belles contributions à l’amélioration du monde.


Outre la notoriété, tu vas empocher la modique somme de giphy-4870 000$.
C’est quand même un sacré pactole. Enfin, pour toi c’est juste une broutille, comme une goutte d’eau dans ton océan d’argent, estimé à 275 millions de dollars. Somme toute, tu vas quand même recevoir ta médaille, mais par colis, comme une vulgaire commande sur Amazon. Attention aux contrefaçons, assure-toi qu’elle soit bien en or 24 carats. Un accessoire de plus qui ira agrandir ta fameuse collection de bijoux bling bling, digne d’une rockstar.

Tu es « honoré de la récompense » mais tu snobes la cérémonie, c’est donc ça l’esprit rock’n’roll?

Tu t’es contenté d’envoyer une simple lettre de remerciement, histoire de casser avec la vieille tradition de la cérémonie de remises de prix pompeuse. L’académie a qualifié ça d’inhabituel mais pas exceptionnel. C’est un peu l’esprit ton deuxième album «The Freewheelin’ Bob Dylan», pas besoin de respecter le protocole.

Finalement, ton comportement n’est pas si surprenant. Un dernier mot ou plutôt un dernier conseil, Bob, quand il sera temps pour toi d’aller « Knockin’ On Heaven’s Door », veille tout de même à être présent à la dernière cérémonie de ta vie.

> À lire aussi sur le blog : 5 raisons de voir le film Sausage Party sans vos enfants

par Stéphanie Holmes, Floriane Rey et Marie Tétrel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s